Article

Contrôle qualité de modules solaires - les défauts visuels Défaut n°2 Rayures sur le verre

Après le défaut n°1, vu la semaine passée, nous poursuivons sur notre série de présentations avec cette fois-ci un autre défaut de qualité :

« Défaut n°2- Rayures sur le verre »

 

Les rayures sur le verre du module solaire constituent un problème de qualité majeur et courant. Dans de nombreux cas, ces rayures sont le résultat d'une manipulation incorrecte du module à l'usine ou d'un emballage négligent et dangereux. Les rayures, petites et grandes, entraînent potentiellement une dégradation de la production du module concerné. Alors que les rayures les moins graves peuvent superficiellement provoquer de légères ombres sur les cellules, les rayures plus importantes et plus profondes peuvent fortement compromettre le revêtement antireflet sensible et fin de l'ordre du nanomètre que de nombreux fabricants de modules appliquent aujourd'hui, ce qui a un impact sur la transmission de la lumière. Le revêtement étant endommagé, l'air, la poussière et l'eau peuvent pénétrer en dessous, ce qui entraîne le décollement du reste du revêtement et, à long terme, un effet de délaminage.

En moyenne, plus de 70 % des contrôles de qualité effectués par des tiers indépendants, révèlent la présence de petites et de grandes rayures sur la fine couche de verre.